Webinar “E-commerce & LeadGen : piloter sa performance avec 5 analyses indispensables”

Jeudi 27 juin 2024 à 9h30 (durée : 1h)

Entre l’inflation, l’IA qui bouleverse les usages et la concurrence toujours plus forte des GAFAM, les sites e-commerce et de leadgen doivent faire face à de nombreux défis qui dégradent leur chiffre d’affaires généré en ligne.

Ils ont pourtant à portée de main un outil qui pourrait leur être d’une précieuse aide : leur donnée.

Par manque de temps mais surtout par méconnaissance, l’exploitation des données digitales reste balbutiante et réservée à une certaine “élite” digitale. L’actualité de l’analytics de ces dernières années (RGPD, fin des cookies, server-side, migrations, etc) a de surcroît contribué à détourner l’attention vers la technique.

Pourtant, la valeur de l’analytics n’est pas la collecte. La valeur, c’est de prendre des décisions éclairées qui améliorent la performance.

Identifier ses faiblesses pour les corriger et ses forces pour capitaliser dessus est le 1er levier de (re)conquête de son ROI.

Christian Laville, directeur Analytics et Simon Dewasmes, directeur conseil vous donnent RDV le 27 juin pour vous présenter 5 cas d’usages d’utilisation avancée de la donnée pour un site e-commerce ou leadgen :

  • Monitoring de la performance technique
  • Parcours de navigation
  • Moteur interne
  • Filtres à facettes
  • Formulaire & Tunnel de paiement

Ce webinar (agnostique vis-à-vis des solutions) aura pour objectif principal, grâce à des exemples concrets d’indicateurs et de visualisations, de vous aider à transformer enfin vos données en valeur.

Webinar animé par :

Posts_LinkedIn_-_Webinar__1_-removebg-preview

Christian Laville, Directeur Analytics

Posts LinkedIn (13)

Simon Dewasmes, Directeur conseil

Inscrivez-vous au webinar !

Ces webinars peuvent vous intéresser

  • Data
  • SEA

Webinar “Fin des cookies tiers : Est-il encore possible de mesurer le ROI des investissements médias digitaux en 2024 ?”

  • Data

Webinar “Benchmark SGE sur Google US : anticiper l’arrivée de l’IA en France”