Google Data Studio : notre retour d’expérience !

Publié par le 28 juin 2017Data0 commentaires

Vous rêviez de concevoir des tableaux de bord de façon simple, intuitive et esthétique ? Google l’a fait ! Au dernier trimestre 2016, le géant américain a lancé sa propre solution de data-visualisation sur le marché français, Google Data Studio. Retour d’expérience sur la version bêta actuelle, après nos premiers mois d’utilisation !

Séparateur Ligne verticale Orange

Avant tout, une petite présentation de l’outil…

Google Data Studio est donc une solution en ligne permettant de visualiser des données. L’enjeu principal consiste à donner du sens à l’analyse de la data, rendue souvent difficile par des indicateurs à profusion, des sources de données multiples, qu’il est parfois compliqué de rassembler en vue d’un pilotage global de la performance.

Mais comment ça marche ?

Google Data Studio dispose de connecteurs natifs aux produits Google : Adwords, Google Analytics, YouTube Analytics, Search Console, Google Sheets… mais pas que ! Il est aussi possible de se connecter à des bases de données (BigQuery, MySQL, Google Cloud SQL) ou d’importer des fichiers au format CSV. Une fois les sources de données associées, quelques clics suffisent pour créer votre premier tableau de bord ! De nombreux widgets sont disponibles pour mettre en forme vos données : série temporelle, tableau, graphique à barres ou circulaire…

Et voilà le résultat !

tableau bord reporting google data studio

Séparateur Ligne verticale Orange

Verdict : des avantages non négligeables…

Intuitif

À l’image des autres solutions proposées par Google, Data Studio séduit par son accessibilité et sa facilité de prise en main. Non seulement l’outil est gratuit et ouvert à tous, mais son interface est également très intuitive et ergonomique. La découverte des fonctionnalités est ainsi relativement aisée : avec une pincée de curiosité, des rapports simples sont paramétrables en quelques clics !

Personnalisable

Les fonctionnalités de personnalisation des rapports sont également intéressantes. Vous partez d’une page blanche, libre à vous ensuite de créer votre tableau de bord selon vos envies et vos besoins ! Mais encore faut-il en amont se poser les bonnes questions : quels sont mes indicateurs de performances stratégiques ? Quel est l’objectif de mon tableau de bord ? Quelles décisions m’aidera-t-il à prendre ?…

Personnalisable donc aussi bien sur la forme (polices, couleurs, ajout d’images, dimensions des widgets…) que sur le fond, avec la possibilité de retravailler les données en appliquant des filtres, des segments Google Analytics (sur l’ensemble du rapport ou sur une sélection de données) ou encore en utilisant des champs calculés pour créer de nouvelles dimensions et statistiques.

Interactif et collaboratif

Grâce à une connexion permanente aux sources de données, les informations peuvent être mises à jour en temps réel par l’utilisateur du rapport, suite par exemple à une modification de la plage de dates d’analyse ou grâce à la fonctionnalité de tri dans un tableau.

Le nombre de rapport est illimité et vous avez la possibilité de les partager avec d’autres utilisateurs, avec différents niveaux de droits de lecture ou de modification. Et depuis fin avril 2017, il n’est plus nécessaire de se connecter à un compte Google pour consulter un rapport, grâce à un partage d’url (mais pas pour l’éditer).

Séparateur Ligne verticale Orange

…mais aussi quelques limites

Insuffisant sur les connecteurs

Si l’un des principaux enjeux de la data-visualisation est d’agréger plusieurs sources de données, Google Data Studio y répond seulement en partie, avec un nombre au final limité de connecteurs (et quasi exclusivement pour des solutions Google). « Et si je souhaite visualiser l’impact de mes actions sur les réseaux sociaux ? Ou afficher des données de mon CRM ? ». Et bien rassurez-vous, rien n’est vraiment perdu ! Il est possible de contourner le problème via la fonctionnalité d’import de fichiers CSV ou l’utilisation d’un plugin Google Sheets comme Supermetrics, permettant de collecter automatiquement des données issues de sources diverses (Facebook, Twitter, Instagram, Bing Ads, Mailchimp…). Des solutions loin d’être idéales mais qui ont le mérite de se positionner comme des alternatives tangibles en attendant mieux (mais pour le moment, aucune annonce de la part de Google allant dans ce sens…).

Autre point bloquant à date : un widget ne permet pas de visualiser des données issues de deux sources différentes. « Je voudrais voir dans un même tableau les performances globales de ma campagne Adwords, avec par exemple le nombre de sessions générées et le taux d’impressions perdues, c’est possible ? ». Et bien non, pas nativement dans Data Studio ! A moins là encore de passer par un import externe (CSV ou Google Sheets) rassemblant au préalable les données des deux sources…

Flou sur la propriété des données

Les conditions générales d’utilisation du service demeurent assez évasives quant à la propriété des données affichées dans Data Studio et issues de services autres que Google. Cette problématique pourrait constituer un frein majeur pour les organisations évoluant dans des domaines sensibles.

N’aime pas les exports PDF

Aussi surprenant soit-il, Google Data Studio ne permet pas d’exporter vos rapports au format PDF. L’outil est conçu initialement pour un usage en ligne, la fonctionnalité est apparemment « sur la feuille de route » … Dans l’attente, il est possible d’utiliser la fonction « Imprimer » de votre navigateur, pour enregistrer une à une les pages de votre rapport en PDF… Il existe également une extension Google Chrome, « Google Data Studio PDF Export » développée par Mito Studio, se connectant directement à l’outil pour réaliser des exports complets.

A noter aussi que Data Studio permet d’effectuer des exports CSV des données des graphiques, d’un simple clic droit !

export data studio

Séparateur Ligne verticale Orange

En conclusion

Un premier retour d’expérience plutôt positif donc, même s’il est clair que Google Data Studio ne peut pas être comparé à d’autres solutions leaders du marché de la data-visualisation, plus puissantes et complètes (Tableau, Qlik, BIME…).

À travers Data Studio, Google fait un premier pas vers la démocratisation de la data-visualisation, grâce à un outil simple, accessible à tous et en évolution permanente (n’oublions pas qu’il est encore en version bêta).
À suivre donc !

Découvrez notre offre de Data Visualisation

Besoin d'un expert Data Marketing ?

ces articles peuvent vous intéresser...