Google teste le Mobile First Indexing

Publié par le 25 novembre 2016SEO0 commentaires

Face au développement croissant des recherches sur mobile, Google va commencer un test pour analyser en premier la version mobile d’un site, et non sa version desktop.

Séparateur Ligne verticale Orange

LES FAITS

Jusqu’à maintenant, Google basait son algorithme en priorité sur la version desktop d’un site pour en évaluer sa pertinence. Or, la majorité des recherches est désormais réalisée sur mobile.

Cette situation est problématique pour les sites qui disposent d’une version mobile différente du desktop (non responsive). La page (mobile) qui sera présentée à l’utilisateur exploitant son smartphone est différente de la page (desktop) évaluée par Google. Or, il se peut que dans certains cas, la page mobile soit moins riche en terme de contenus.

En passant au mobile first indexing, Google remédie à ce problème. L’algorithme de Google va désormais utiliser en 1er la version mobile pour évaluer son contenu, analyser les données structurées et afficher les snippets.

Séparateur Ligne verticale Orange

LES IMPACTS

Pour les sites responsive ou utilisant le dynamic serving

  • Aucun impact pour les sites responsive puisque la version mobile et la version desktop d’une page sont strictement identiques.
  • Le constat est le même pour les sites utilisant le dynamic serving. Pour rappel, le dynamic serving consiste à gérer 2 sites différents (desktop + mobile) mais avec une même URL.
  • Évidemment, il reste important d’accorder de l’importance aux critères de base de l’optimisation SEO mobile :
    • Temps de chargement
    • Ergonomie / Comptabilité mobile
    • Structuration sémantique du code
    • Balises meta
    • URL
    • Gestion des erreurs serveurs

Pour les sites ayant une version mobile différente du desktop

  • Pas de révolution également. Google recommande de vérifier le respect de critères SEO de base via Google Search Console :
    • Est-ce que le contenu du site mobile est aussi riche que celui de la version desktop ?
    • Est-ce que les données structurées sont correctement servies pour les versions desktop et mobile ?
    • Est-ce que la version mobile est accessible aux robots de Google via le robots.txt et les fichiers Sitemap  ?
    • Est-ce que le site exploite les balises canoniques pour gérer la duplication de contenu entre les 2 sites ?
  • Enfin, pour les sites qui ne disposent que d’une version desktop (il doit en exister encore), le site continuera bien d’être crawlé par Google mais ne sera visible qu’au sein des résultats desktop du moteur.

Découvrez notre offre SEO

Besoin d'un expert Data Marketing ?

ces articles peuvent vous intéresser...