Mathieu Llorens (AT Internet) : « La fiabilité et la crédibilité des données sont des impératifs catégoriques »

Publié par Lionel, le 29 mai 2017, dans "Jus de cerveaux"

Mathieu Llorens, Directeur Général d’AT Internet, leader européen de la mesure d’audience s’est prêté au jeu de l’interview. Découvrez son analyse et sa vision du marché du Digital Analytics en France et dans le monde.

 

mathieu llorens

1. Mathieu, peux-tu te présenter rapidement ?

Je suis le Directeur Général d’AT Internet. Nous avons fondé l’entreprise avec mon père, et quelques inconscients, il y a 20 ans. On était loin de penser que l’aventure prendrait une telle ampleur.

 

2. Peux-tu nous raconter l’histoire d’AT Internet ?

Pour la faire brève, au départ nous avons tenté un peu tout et n’importe quoi… Pour mémoire, en 1996, Internet ne ressemblait pas encore à grand-chose. Web agency, sites de vente de vin en ligne, portail touristique, anthologie de poésie, hit-parade de sites en fonction de leur audience…

Les idées étaient nombreuses et variées, et c’est finalement XiTi, inspiré par les limites des outils de web analytique de l’époque, les besoins des clients de l’agence et l’expérience du Hit-Parade, qui a connu un succès foudroyant. On s’est donc concentré sur l’analytique, via un outil gratuit qui est peu à peu monté en gamme.

Le développement de XiTi Gratuit s’est progressivement arrêté suite à l’arrivée tout en délicatesse de Google Analytics. Cette solution gratuite est toujours en ligne et utilisée par des milliers d’utilisateurs, mais nous nous sommes concentrés sur des solutions plus haut de gamme et avons repris notre nom d’origine AT Internet. Nous avons aujourd’hui des clients dans une trentaine de pays, via 6 filiales et environ 220 collaborateurs.

 

3. Vous avez démarré sur le marché de la mesure d’audience en 2000 avec XiTi. Aujourd’hui, vous êtes une des plus belles success story de l’Internet français avec plus de 200 salariés et une présence internationale. Le cabinet d’études Forrester vous a classé parmi les 4 meilleurs fournisseurs de solutions de Digital Analytics dans le monde et seul européen. Quels sont les secrets de cette réussite ?

La réussite d’AT Internet tient selon moi à :

  • La qualité des équipes, leur intelligence collective et leur enthousiasme.
  • La confiance, de nos clients, des internautes. Nous travaillons dans la donnée, la fiabilité et la crédibilité sont des impératifs catégoriques. Cette confiance nous permet de nous inscrire dans la durée avec nos clients et de proposer des solutions d’une robustesse unique. Cette confiance est aussi celle que nous devons aux internautes, ce sont à eux qu’appartiennent les données collectées. La notion de respect de la vie privée est essentielle pour nous.

 

4. Quels sont les atouts des solutions AT Internet par rapport aux autres solutions du marché ?

La qualité et la fiabilité de la donnée. Aussi étrange que cela puisse paraître, notre marché souffre d’un manque terrible de fiabilité, nous mettons en œuvre des outils et des process qui assurent à nos clients une donnée fiable sur laquelle bâtir solidement la gouvernance de leurs données, tout en assurant le respect des réglementations sur la privacy.

La démocratisation de la donnée. Nous offrons des interfaces d’une grande flexibilité qui permettent à chaque utilisateur d’accéder à l’information au bon moment et bon format. Nous avons une suite analytique qui s’adapte à la variété croissante des usages analytiques. Cette flexibilité sera encore décuplée grâce à la sortie d’une nouvelle interface disponible dans les prochaines semaines.

L’accompagnement et le support. Le meilleur outil du monde ne sert à rien sans les équipes qui en tirent le meilleur. Or ces équipes, elles ont besoin d’aide, aussi puissant l’outil soit-il. La dimension humaine de l’analytique demeure bien souvent négligée et condamne de nombreux projets. Nous sommes donc au plus près de nos clients, avec une réactivité et un niveau d’expertise dont nous sommes fiers. Nous travaillons aussi, bien entendu, avec des agences partenaires quand elles ont les compétences requises, comme Empirik. Mais ces agences spécialisées sont encore rares, donc on se doit d’être disponibles pour aider, directement le client ou indirectement les agences.

 

5. Vous subissez la forte concurrence de Google Analytics, comment vous positionnez-vous par rapport à cette solution ? Comment arrivez-vous à vous démarquer ?

Par les 3 points que je viens de vous citer. La qualité et la sécurité de la donnée, la démocratisation de l’accès à la donnée (nos solutions s’adaptent à tout type d’utilisateur) et enfin la proximité et l’accompagnement. Sur ces 3 dimensions nous pouvons très aisément démontrer notre valeur ajoutée.

En outre, le marché gagnant en maturité de nombreux clients commencent à se méfier des problèmes inhérents à la position ultra-dominante et omniprésente de Google sur le marché. Les menaces sur la vie privée des utilisateurs est l’élément le plus inquiétant et le plus visible. Mais Google est également juge et partie : il fournit un outil permettant d’arbitrer les investissements marketing, tout en étant le premier fournisseur via Adwords, une telle situation paraitrait ubuesque dans n’importe quel autre secteur.

Enfin Google concurrence aujourd’hui de plus en plus d’entreprises, dans un nombre croissant de secteurs, directement ou indirectement. La majorité des entreprises sont déjà sous la coupe de Google en ce qui concerne leur visibilité sur Internet, quand elles comprennent que Google est ou sera à court terme leur plus dangereux concurrent, elles évitent de lui confier toute l’intelligence marketing liée à leurs clients.

En bref le contrôle et la gouvernance de la donnée représentent un enjeu de souveraineté et d’indépendance majeur pour les entreprises et les états. Veut-on vraiment la confier, en plus de tout le reste, à Google ?

 

6. AT Internet est présent dans plusieurs pays dans le monde. Comment le marché français se situe en terme de maturité par rapport aux autres marchés ?

La France a une culture mathématique très forte et donc un appétit naturel pour l’analytique. Mais il est vrai que les investissements dans le domaine sont encore en retrait de ce que l’on peut observer aux Etats-Unis. Disons que lorsque les entreprises françaises s’intéressent vraiment au sujet elles arrivent assez vite à mettre en place des projets efficaces.

 

7. Quels sont les défis et enjeux que les éditeurs de solutions Analytics devront relever dans les prochaines années ? Comment AT Internet compte y répondre ?

Il y a un enjeu fort lié à l’évolution de la législation. Il y a eu des abus dans le domaine du tracking et une lassitude des internautes. Or la réponse, peut-être imparfaite et maladroite, mais nécessaire de la commission européenne avec la RGPD 2018, pourrait changer assez radicalement la donne. Personnellement je trouve cette évolution souhaitable.

Si les données sont le carburant de l’économie de demain, elles ne doivent pas être contrôlées exclusivement par une poignée d’entreprises privées, américaines et opaques. Il faut que les utilisateurs puissent avoir le contrôle sur leurs informations et en tirer un profit qui aillent au-delà d’une publicité mieux ciblée par Google ou Facebook. Le sujet est complexe, il n’y a pas de solutions évidentes, mais il faut se poser ces questions en toute transparence.

 

8. Quels sont les sujets chauds en ce moment chez AT Internet ? 

Le machine learning. Nous commençons à obtenir des résultats pour détecter des segments marketing pertinents pour la fidélisation et la rétention. Ces technologies sont enfin mûres et offrent des perspectives très excitantes.

 

9. Un mot de la fin ?

Je souhaite le meilleur à Empirik, on a besoin de partenaires comme vous pour que le marché gagne en maturité et que des équipes analytiques autonomes et rigoureuses se mettent en place. L’analyste demeure au centre du jeu, nos outils ne sont que des outils…

Découvrez notre offre Web Analytics